Vendredi 25 avril 5 25 /04 /Avr 19:29
Magdalena Carmen Frida Kahlo Calderón ou Frida Kahlo (6 juillet 1907-13 juillet 1954) est une artiste peintre mexicaine. Elle a joué un rôle important pour le mouvement artistique mexicain de l'époque

La mère de l’artiste, Matilde Calderón y González, elle aussi peintre de profession (1876-1932) est née à Mexico. Elle était la troisième fille d’Isabel González y González et du photographe Antonio Calderón d’origine espagnole . Le père de Frida, Carl Wilhelm Kahlo est né à Pforzheim dans le Bade-Wurtemberg, arrivé au Mexique en 1891 à l'âge de 19 ans, il changea son prénom en Guillermo (1872-1941), fils du bijoutier et orfèvre Jakob Kahlo et de Henriette Kaufmann. Frida Kahlo peindra en 1936 Mes Grands-parents, Mes Parents et Moi où elle raconte l’histoire de ses origines, tel un arbre généalogique. Elle a symbolisé ses grands-parents maternels mexicains par la terre, et ses grands-parents paternels allemands au moyen de l’océan. Elle est la petite fille du jardin de la « Maison Bleue » où elle est née et décédée.

Magdalena Carmen Frida Kahlo Calderón naît le 6 juillet 1907 dans la « Maison Bleue », actuel Musée Frida Kahlo, a Coyoacán au sud de Mexico. C’est la troisième des quatre filles de Matilde et Guillermo Kahlo.

Dès l'âge de 8 ans , Frida est atteinte par la poliomyélite : sa jambe droite s’amincit et le pied ne grandit pas comme il le devrait, ce qui lui vaudra le surnom de « Frida-la-boiteuse » par ses camarades de classe.

En 1922, alors qu’elle avait 15 ans, elle intègre l’Escuela Nacional Preparatoria.

Le 17 septembre 1925, Frida prend le bus pour rentrer chez elle après ses cours. Mais l’autobus sort de la route et percute un tramway. Plusieurs personnes trouvèrent la mort sur le lieu même de l’accident. Frida fut transpercée au niveau de l'abdomen par une tige de fer jusqu’au vagin, le pied droit fut broyé, la jambe gauche en mille morceaux (11 fractures). Le bassin, les côtes et la colonne vertébrale furent également brisés. L'épaule ne fut que démise. Elle fut clouée au lit pendant trois mois et passa un mois à l’hôpital. Environ un an après l’accident, elle dut retourner à l’hôpital et on constata qu’une vertèbre lombaire était fracturée. Elle dut porter divers corsets en plâtre pendant neuf mois pour guérir. C’est à ce moment là qu’elle commença à peindre : on plaça un baldaquin sur son lit sous lequel on mit un miroir sur toute la longueur pour qu’elle puisse se servir de son reflet comme modèle. Ce fut le début d'une longue série d'autoportraits, parmi les 150 peintures qu'elle accomplira dans sa vie. Elle devra subir de très nombreuses interventions chirurgicales durant sa vie, restant souvent couchée dans son lit d'hôpital.

Débuts artistiques

En 1928, Frida Kahlo s’inscrit au Parti Communiste Mexicain (PCM). Elle s’intéresse particulièrement à l’émancipation de la femme dans la société mexicaine qui est encore très machiste. . Elle a un désir de voyage, d'étudier, elle veut la liberté et le plaisir. Grâce à la photographe Tina Modotti, Frida rencontre Diego Rivera (1886-1957).


Elle admirait beaucoup ce peintre et lui demanda son avis au sujet de ses tableaux pour savoir s’il la trouvait douée. Le muraliste fut impressionné par les travaux de la jeune mexicaine : « Les toiles révélaient une extraordinaire force d’expression, une description précise des caractères et un réel sérieux. Elles possédaient une sincérité plastique fondamentale et une personnalité artistique propre. Elles véhiculaient une sensualité vitale encore enrichie par une faculté d’observation impitoyable, quoique sensible. Pour moi, il était manifeste que cette jeune fille était une véritable artiste. » Frida Kahlo et Diego Rivera, de 21 ans son aîné, se marient le 21 août 1929. Ils s’installent ensemble à Mexico dans un atelier mais ce dernier ne tarda pas à la tromper.

En novembre 1930, ils emménagent à San Francisco car Rivera avait été chargé de réaliser des peintures murales pour le San Francisco Stock Exchange et pour la California School of Fine Art, l’actuel San Francisco Art Institute. Là-bas, Frida fit la connaissance d’artistes, de commanditaires et de mécènes dont Albert Bender. Celui-ci était parvenu à obtenir une autorisation d’entrée aux États-Unis pour Diego Rivera. En remerciement, Frida réalisa en 1931 le portrait double de Frida Kahlo y Diego Rivera inspiré de leur photo de mariage.

En 1930, elle subit son premier avortement. Après l’accident, on lui avait pourtant dit qu’elle ne pourrait jamais avoir d’enfant, que son bassin, qui avait été fracturé en trois endroits, empêchait une position normale pour l’enfant et un accouchement dans les normes. Mais elle fut de nouveau enceinte lors de leur séjour à Détroit. Au début de cette deuxième grossesse, Frida alla donc voir un médecin à l'Henry Ford Hospital. Il lui dit « qu'à son avis il valait mieux qu'[elle] garde le bébé au lieu d'interrompre la grossesse et que, malgré [sa] mauvaise condition physique, la petite fracture du bassin, de la colonne vertébrale, [elle pourrait] avoir un enfant par césarienne sans trop de difficultés »]. Malgré les prévisions du docteur, elle fit une autre fausse couche le 4 juillet 1932. Elle reflète ses sentiments, son impression de solitude et d’abandon après la perte de l’enfant dans le tableau Henry Ford Hospital ou Le Lit Volant. Nous pouvons voir au centre de ce tableau, un fœtus masculin surdimensionné en position embryonnaire : c’est l’enfant perdu lors de la fausse couche, le « petit Diego » qu’elle avait tant espéré porter jusqu’au terme de sa grossesse.

Après ce pénible épisode, Frida Kahlo peignit surtout des tableaux qui traduisaient sa lassitude et son dégoût des États-Unis et des Américains alors que son mari, lui, était toujours autant fasciné par ce pays et ne voulait pas le quitter. Elle exprima clairement son point de vue sur le pays « des gringos » dans Autoportrait à la frontière entre le Mexique et les États-Unis et dans Ma robe est suspendue là-bas. Malgré son admiration pour le progrès industriel des États-Unis, la nationaliste mexicaine se sentait mal à l’aise de l'autre côté du Río Grande. Entre temps, la mère de Frida meurt en 1932.

Dans les années trente à l'arrivée au pouvoir des nazis en Allemagne, Frida écrit son nom "Frieda", de Frieden, paix en allemand.

La colonne brisée

En décembre 1933, Diego Rivera céda et rentra avec sa jolie femme au Mexique. Ils s’installèrent dans une maison à San Angel, construite par un ami architecte et peintre, Juan O’Gorman. Des difficultés de santé obligèrent Frida à retourner à l’hôpital et elle dut subir une autre interruption de grossesse.

En 1935, elle ne réalisa que deux tableaux dont Quelques petites piqûres. Ce tableau évoque un meurtre par jalousie perpétré sur une femme. Comme la plupart de ses œuvres, cette représentation doit être mise en rapport avec sa situation personnelle. En effet, Diego Rivera, qui avait eu plusieurs relations extraconjugales, eut une aventure avec Cristina, la sœur de Frida Kahlo, qui lui avait souvent servi de modèle. On est amené à croire que ce tableau est l’illustration de sa blessure émotionnelle. Profondément blessée, elle quittera le foyer commun quelques mois pour s’isoler et s’installe dans un appartement au centre de Mexico. Pendant cette période, elle aussi eut plusieurs relations extraconjugales, notamment avec des femmes. Au milieu de 1935, elle partit avec deux amies pour New York et ne reviendra que lorsque la liaison entre sa sœur et Rivera fut terminée. Fin 1935, elle

rentra à San Angel.

Le 9 janvier 1937, le président Lazaro Cardenas del Rio accorde conformément à ses pouvoirs constitutionnels l'asile politique à Léon Trotski qui est accueilli avec sa femme dans la « Maison Bleue » où Frida et Diego vécurent deux ans, jusqu’en avril 1939. Une brève liaison que l'on dit passionnée se développa entre Trotski et Frida. À la fin de cette aventure, l'artiste lui offre « affectueusement » pour son anniversaire, le 7 novembre 1937, Autoportrait dédié à Léon Trotski où elle se montre sous son meilleur jour avec une dédicace : « Pour Léon Trotski, je dédicace cette peinture avec tout mon amour… ». Il sera assassiné deux ans plus tard.

En 1937 Frida se rend à Paris à la grande exposition sur le Mexique organisée par le gouvernement Cardenas à la galerie Pierre Collé Elle loge chez André Breton et rencontre Tanguy, Picasso, Kandinsky. Elle n'aime pas Paris qu'elle trouve sale et la nourriture ne lui convient pas et attrape une colibacillose, elle se fâche, l'exposition lui déplaît, elle la dit envahie "par cette bande de fils de putes et de lunatiques que sont les surréalistes" De plus Pierre Collé, choqué par la crudité des tableaux de Frida refuse de les exposer dans sa galerie. Frida déclara plus tard : j'aimerais mieux m'asseoir par terre sur le marché de Toluca pour vendre des tortillas que d'avoir quoi que ce soit à voir avec ces connards "artistiques" de Paris.

André Breton et Jacqueline Lamba arrivèrent au Mexique en avril 1938 et vécurent dans la maison du couple Kahlo-Rivera à San Angel. Pour Breton, chef de file du surréalisme, le Mexique en était l’incarnation et il interpréta les œuvres de Frida Kahlo comme surréalistes même si elle ne pensait pas appartenir à ce style. « On me prenait pour une surréaliste. Ce n’est pas juste. Je n’ai jamais peint de rêves. Ce que j’ai représenté était ma réalité »[

                                                                   UN FILM A VOIR

Réalisé par Julie Taymor

                                                             




Au début du mois d’octobre 1938, Frida Kahlo présente ses œuvres dans la galerie de Julien Levy. Ce fut sa première exposition individuelle. La moitié des vingt-cinq œuvres présentées y fut vendue. Pendant son séjour, qu’elle entreprit seule, à New York, elle eut une liaison très tendre et passionnée avec le photographe Nickolas Murray qui fit de magnifiques photos d’elle.

 À cette même période, elle eut de nouveau de grandes douleurs dans la colonne vertébrale ainsi qu’une mycose aiguë, infection de la peau, à la main droite. Frida se rendit à San Francisco en septembre 1940 pour être soignée par le Docteur Eloesser, qu’elle connaît depuis bien longtemps. Pour le remercier de ses soins, elle peignit pour lui Autoportrait dédié au Dr. Eloesser. En bas de ce tableau, sur une banderole se trouve une dédicace « J’ai peint mon portrait en 1940 pour le Dr. Eloesser, mon médecin et meilleur ami. Avec toute mon affection, Frida Kahlo »[. Ses cendres reposent dans sa maison à Coyoacan, connue comme "La Casa Azul" (La maison bleue), sur son lit, dans une urne qui a la forme de son visage.


Œuvres

Date Œuvre
1925 Nature morte (roses)
1926 Autoportrait dans une robe violette
1927 Si Adelita... ou les chapeaux pointus
Portrait d'Adriana
Adelita, Pancho Villa et Frida
Portrait d'Alicia Galant
Portrait de Miquel N. Lira
1928 Portrait de Christina, ma soeur
Portrait d'Alejandro Gómez Arias
1929 Autoportrait – Le temps s'envole
Portrait de Virginia (petite fille)
Deux femmes
Le bus
Portrait de Lupe Marín
Portrait de Isolda Pinedo Kahlo
1930 Autoportrait
Portrait d'une femme en blanc
1931 Portrait d'Eva Frederick
Frieda et Diego Rivera
Display Window in a Street in Detroit
Portrait du Dr. Leo Eloesser
Portrait de Luther Burbank
Portrait de Mademoiselle Jean Wight
1932 Autoportrait à la frontière du Mexique et des Etats-Unis
My Birth
L'hôpital Henry Ford
1933 Ma robe s'accroche là
Autoportrait avec collier
1934 Autoportrait aux cheveux bouclés
1935 Quelques petites piqures
1936 Mes grands parents, mes parents et moi
1937 Portrait de Diego Rivera
Moi et ma poupée
Mémoire
Dimas décédé
Autoportrait dédicacé à Léon Trotsky
Fulang-Chang et moi
Mon infirmière et moi
1938 Souvenir d'une blessure ouverte
Pitahayas
Autoportrait - L'armature
Les fruits de la Terre
Autoportrait avec un singe
Le suicide de Dorothy Hale
Autoportrait avec le chien Itzcuintli
Quand je t'ai, la Vie, combien je t'aime
Ils ont demandé des avions mais ont obtenus des ailes de paille
Fille au masque de mort
Ce que l'eau m'a donné
Quatre habitants de Mexico
1939 Deux nus dans la foret
Les deux Fridas
1940 Autoportrait au collier d'épines
Autoportrait au singe
Autoportrait dédicacé au Docteur Eloesser
Le tableau blessé
Retablo
Le rève (le lit)
Autoportrait aux cheveux rasés
Autoportrait dédicacé à Sigmund Firestone
Date Œuvre
1941 Moi et mon perroquet
Autoportrait avec tresse
Autoportrait avec Bonito
Panier de fleurs
1942 Nature morte (rond)
Autoportrait avec singe et perroquet
1943 Racines
Penser à la mort
La jeune mariée effrayée d'avoir la vie devant-elle
Autoportrait avec des singes
Diego dans mes pensées ou pensant à Diego
Portrait de Natasha Gelman
Fleur de la vie
1944 Portait de Doña Rosita Morillo
La colonne brisée
Portrait de Mariana Morillo Safa
Portrait de l'ingénieur Eduardo Morillo Safa
Diego et Frida 1929-1944
Portrait de Marte R. Gómez
Portrait d'Alicia et Eduardo Safa
Portrait de Lupita Morillo Safa
1945 Autoportrait avec singe
Moses
Sans espoir
Le masque
Autoportrait avec un petit singe
1946 L'arbre de l'espoir, rester fort
Paysage
Les cerfs blessés
1947 Autoportrait aux cheveux lachés
Le soleil et la vie
1948 Autoportrait
1949 Diego et moi
L'amour embrassant l'univers, la terre (Mexique), moi-même, Diego et Señor Xolotl
1950 Portrait de la famille de Frida
1951 Nature morte avec perroquet et drapeau
Portrait de mon père
Nature morte avec perroquet et fruit
Noix de coco pleurantes
Noix de coco
Autoportrait avec le portrait du Docteur Farill
1952 Nature morte dédicacée à Samuel Fastlicht
Nature vivante
1953 Fruit de la vie
1954 Autoportrait avec Staline
Viva la Vida, pastèques
Fours de brique
Nature morte avec drapeau
Le marxisme redonnera la santé à la malade
Autoportrait avec un portrait de Diego sur le sein et de Maria entre les sourcils
Par INDIANA - Publié dans : frida Kahlo
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus